« Retour aux rayonnages

Maladies humaines, thérapies divines

Analyse épigraphique et paléopathologique de textes de guérison grecs

Philippe Charlier, Clarisse Prêtre

Presses universitaires du Septentrion, 2009

Collection : Archaiologia

224 pages, format 16 x 24
ISBN : 978-2-7574-0002-9

Notice Worldcat

 

Résumé :

Cet ouvrage présente une approche originale des textes épigraphiques évoquant les guérisons miraculeuses en Grèce antique. L'union des connaissances d'une philologue spécialiste du grec ancien et d'un médecin paléopathologiste permet de mieux saisir la richesse de ce corpus. Chaque texte est suivi d'une traduction moderne et de commentaires lexicaux et médicaux qui nous plongent directement au cœur des pratiques curatives dans les grands sanctuaires de Grèce comme Epidaure ou Lébèna.
Thérapies divines ou humaines ? Grâce à un diagnostic rétrospectif fiable et pondéré des maladies décrites et grâce à l'étude des soins apportés aux patients qui venaient s'endormir dans les temples d'Asclépios, les auteurs démystifient souvent l'idée de guérisons spontanées par la seule intervention du dieu. Leurs recherches réfutent également les anciennes théories qui faisaient passer tous les malades pour des hypocondriaques ou des « hystériques ».
Intégrant systématiquement les données paléopathologiques les plus récentes, et en les comparant aux données épigraphiques et aux descriptions cliniques fournies par ce choix de textes, cet ensemble permet de reconstituer un tableau relativement fourni et objectif de l’état sanitaire de ces populations mais également des pratiques médico-chirurgicales contemporaines, dans une perspective prudemment synchronique.
Du IVe siècle av. J.-C. au IIIe siècle de notre ère, ce parcours dans des sources textuelles parfois peu exploitées jusqu'à présent est une petite contribution à la compréhension de l'histoire de la médecine, de la religion et de la société.

Auteur(s) :

Ancien membre de l’École française d’Athènes, chercheur au CNRS, Clarisse Prêtre vit entre la France et la Grèce. Elle mène des travaux sur le vocabulaire des pratiques votives à travers les sources épigraphiques de Délos et le matériel archéologique de Thasos. Parallèlement, elle prépare la publication du nouveau corpus des inscriptions de la cité d’Argos.

Médecin spécialisé en médecine légale et en anatomo-pathologie, chercheur associé au CNRS, Philippe Charlier trace des ponts permanents entre médecine et archéologie. En parallèle de sa pratique autopsique et de son enseignement d’histoire de la médecine et des maladies, il étudie de nombreux restes squelettiques provenant de fouilles archéologiques du monde grec et romain. Il organise et dirige la publication, tous les 2 ans depuis 2005, des colloques internationaux de pathographie. Voir son blog Pathographie.

Comptes rendus disponibles en ligne :

"This concise epigraphic and paleo-pathographic study of the Greek texts of cures forms an excellent starting point for students who wish embark" : extrait du compte rendu de I. Israelowich, BMCR

« Retour aux rayonnages

 

Bibliothèque des Sciences de l'Antiquité - Université Lille 3 - 59653 Villeneuve d'Ascq Cedex FRANCE