« Retour aux rayonnages

L'Éphébie hellénistique

Étude d'une institution civique dans les cités grecques des îles de la Mer Égée et de l'Asie Mineure

Andrzej S. Chankowski

De Boccard, 2011

Collection : Culture & Cité

621 p.

 

 

Résumé :

Instaurée dans l’Athènes classique et relativement bien connue pour cette cité, l’éphébie se diffuse ensuite dans le monde grec pour devenir l’une des institutions les plus typiques des cités de l’époque hellénistique. Aux yeux des Grecs, son existence même est un trait distinctif de l’organisation d’une communauté humaine en cité. Institution polyvalente, l’éphébie a avant tout pour but de préparer des jeunes gens au rôle de citoyens adultes, notamment dans le domaine militaire : les éphèbes reçoivent, d’habitude à l’intérieur du gymnase, une éducation civique à caractère militaire prononcé. En se proposant d’étudier l’éphébie dans la région géographique où elle est le mieux attestée – les îles de la Mer Égée et l’Asie Mineure –, essentiellement par des sources épigraphiques, ce livre rend compte de la vivacité de la vie civique dans les cités de l’époque hellénistique : capables de répondre aux nécessités de la protection de leur territoire, elles manifestent aussi leur volonté de faire perdurer un modèle culturel dans lequel les « jeunes » constituent une catégorie à part entière de la cité.

Auteur(s) :

Docteur en histoire ancienne de l’Université de Varsovie, Andrzej S. Chankowski est Maître de conférences à l’Université de Lille 3 où il enseigne l’histoire grecque et est membre du centre de recherche sur les mondes anciens HALMA-IPEL-UMR 8164. Formé à l’Université de Varsovie, il a bénéficié, au cours de sa carrière, de plusieurs financements internationaux (American Studies Center, École Française d’Athènes, Ministère français des Affaires Étrangères, Fondation Andrew W. Mellon, Fondation Alexandre S. Onassis). Ses recherches portent sur l’histoire institutionnelle et culturelle des sociétés grecques des époques classique et hellénistique. Elles s’attachent à développer des liens entre l’histoire institutionnelle fondée sur les sources épigraphiques et l’histoire sociale et culturelle telle qu’elle est pratiquée dans une approche anthropologique.

Commander ce livre :

http://www.deboccard.com/

« Retour aux rayonnages

 

Bibliothèque des Sciences de l'Antiquité - Université Lille 3 - 59653 Villeneuve d'Ascq Cedex FRANCE