Editorial

Le site internet de la BSA est né dans les années 1990, du souhait de donner les informations pratiques concernant la bibliothèque et de la volonté de valoriser le fonds documentaire et s'est finalement révélé utile au-delà du public des usagers de la bibliothèque. Il peut se découvrir par hasard, parce qu'il est cité sur la toile ou dans une publication, en passant par la page d'accueil et ses rubriques, par l'accès direct qui y est proposé, par le plan du site ou par cet éditorial qui entend faire cheminer à travers le site.

Le site, né au siècle dernier, s'est étoffé au fur et à mesure et méritait une refonte totale. Il a donc été entièrement reconfiguré au cours de l'année 2010 par Régis Robineau : graphisme, intégration de contenus, développement de scripts, mise en conformité par rapport aux standards du W3C (XHTML/CSS), prise en compte des problématiques liées à l'ergonomie, au référencement naturel. Ce sont des éléments qu'on retrouve décrits, parmi d'autres, sur la partie des mentions légales qui, comme les génériques de film, intéressent trop souvent peu de monde.

Aux changements de mise en page, à une meilleure organisation, au souci de normalisation, on doit ajouter que les textes ont presque tous été modifiés, corrigés, souvent enrichis. De nouvelles rubriques ont été ajoutées. S'il s'agissait d'un livre, ce site internet serait une nouvelle édition, revue et augmentée. Une version où intervient, encore trop timidement peut être, le web 2.0.

Il demeure que les rédacteurs du site internet de la BSA souhaitent toujours, comme dans ses éditions pionnières, informer sur la bibliothèque des sciences de l'Antiquité de l'université Lille3 et valoriser le fonds qu'elle développe. A ce cahier des charges, ils ont ajouté l'ambition de devenir peu à peu un point d'entrée concernant les ressources internet spécialisées sur l'Antiquité.

Informer sur la bibliothèque

C'est souvent la partie minimale attendue d'un site ou d'une page internet d'une bibliothèque ; on y trouvera :

la page de présentation, laquelle renseigne sur l'emplacement de la bibliothèque, les horaires d'ouverture, mais permet également de connaître le règlement de la bibliothèque, les conditions pour emprunter, pour obtenir un ouvrage par le prêt entre bibliothèques, les tarifs des photocopies, etc ;

l'accès au catalogue se fait directement depuis la page d'accueil, mais également depuis une page du site consacrée à la présentation et à l'accès à des catalogues de bibliothèques spécialisées en Antiquité, françaises et étrangères ;

la page d'actualité, qui donne de l'information ponctuelle et renouvelée sur la bibliothèque, le site, etc : il est prudent de souvent y revenir.

Valoriser le fonds de la Bibliothèque

La valorisation du fonds de la bibliothèque, quant à elle, concerne l'essentiel du site internet :

les pages de la rubrique collections présentent les divers fonds et les points forts de la politique d'acquisition de la BSA ;

les titres présents dans les listes d'acquisitions sont désormais complétés de comptes rendus et d'accès direct à la notice du catalogue du SCD Lille3, ce qui permet ainsi d'obtenir une description catalographique exhaustive et de connaître l'accessibilité du livre (empruntable ou non, emprunté ou non etc). Ont été ajouté aux titres des accès aux notices Worldcat, autoproclamé "le plus grand catalogue de bibliothèques au monde", notamment pour connaître la présence de l'ouvrage ailleurs en France et dans le monde ...

les Rayonnages de la BSA présentent certains ouvrages en détail. Ce sont souvent des livres qui valorisent le travail d'enseignants-chercheurs et de chercheurs de l'université Lille 3 ou associés à elle ;

la page des comptes rendus met en exergue certains livres acquis ;

les bibliographies sont essentiellement établies à partir du fonds du SCD Lille3 : les bibliographies seront peu à peu complétées de ressources en ligne, de textes en libre accès, de comptes rendus, d'accès aux notices Worldcat, etc. Les bibliographies concernant l'économie en Grèce, la Scythie, ou encore l'empereur Hadrien sont dès à présent enrichies de cette manière. Les autres bibliographies seront mises à jour peu à peu, en particulier la bibiographie consacrée à la guerre en Grèce ancienne (Polemos), celle sur l'Epire ou encore celle sur le périégète Pausanias. La bibliographie sur Quinte-Curce est présentée sous forme de e-book.

Enfin, deux travaux bibliographiques d'envergure valorisent le fonds de la bibliothèque :

d'une part, la participation de la BSA à la Chronique de la Gaule Belgique pour la Revue des études anciennes ;

d'autre part, la bibliographie Britannia, première partie d'un Atlas bibliographique sur l'antiquité classique (ABAC), réalisée par Régis Robineau et consacrée à la Bretagne romaine. Née d'un projet de master en Information communication documentation (ICD) à l'université Lille 3, dont on peut lire le mémoire sur le site d'archives ouvertes mémSIC, ce site se présente comme une carte géographique interactive de la Bretagne romaine donnant accès à des bibliographies et webographies thématiques, ainsi qu'à des notices de présentation des sites archéologiques représentés dans les collections du SCD de l'Université Lille 3. La richesse du web y est présentée tout autant que la documentation "papier" parce qu'elle en est devenue pleinement complémentaire pour la formation et la recherche. Désormais -est-il utile de le rappeler ?- le travail d'une bibliothèque spécialisée est d'offrir ou de conseiller les outils documentaires utiles provenant des ressources électroniques et d'internet.

Signaler les ressources électroniques et internet spécialisées

L'offre des Services communs de la documentation s'est généralement étoffée au cours de la décennie écoulée, mais elle reste souvent mal connue des usagers. Parallèlement, les sites internet se sont multipliés et il est devenu malaisé de suivre l'offre et de différencier la qualité des uns et des autres. L'ambition du site de la BSA est d'aider à la connaissance de ces différentes ressources par le signalement des ressources électroniques acquises par le SCD, mais encore par la description des sites web qui paraissent les plus pertinents dans le domaine des sciences de l'Antiquité.

Il est apparu indispensable de consacrer une page aux ressources électroniques. On y trouvera en particulier l'offre de l'université en matière de périodiques électroniques concernant l'Antiquité, mais encore des liens vers des titres de périodiques en libre accès, ainsi qu'un descriptif de la base de signets de la BSA.

Née pour un usage "privé" en mai 2006, la base de signets créée sur Delicious offre aujourd'hui la description et l'accès à plus de 600 ressources web validées et diversifiées, souvent réalisées par des instituts, des universités, des chercheurs spécialisés, ou quelques passionnés éclairés. Notre volonté, pour rendre utile cette base à tous, est de décrire chaque référence par des mots-clés et par un résumé. Un travail rétrospectif est en cours pour résumer les sites anciennement recueillis dans cette base.

L'offre de la BSA en matière d'internet ne s'arrête pas là. Informer sur la bibliothèque, valoriser le fonds, doit aujourd'hui pouvoir se faire sur les divers réseaux sociaux.

Blog, base images, etc.

Le blog Insula est en ligne depuis août 2010 pour INformer SUr L'Antiquité, à travers les ressources de la bibliothèque, mais pas seulement. Notre veille quotidienne sur notre spécialisation y trouve là un écho, complémentaire du site internet.

Le site de la BSA, dans cette nouvelle édition, a gardé son désir de clarté dans la présentation. Nous y mettons toujours peu d'images : nous avons préféré mettre celles-ci dans une base images sur Flickr qui, elle aussi, sera mise en ligne prochainement.

Etc : parce que le monde internet évolue sans cesse et que nous avons le désir d'utiliser les outils qui paraitront les plus pertinents pour notre structure, avec les moyens humains dont elle dispose ...

Et pour finir ...

Le site internet est né dans les années 90 du siècle dernier d'une initiative personnelle : il a besoin de compétences pour se développer. Peu à peu, des personnes à la fois intéressées par l'Antiquité et conscientes du potentiel d'internet ont apporté ou apportent encore leur aide en créant une bibliographie, en réalisant un compte rendu, etc. L'occasion m'est donnée de les remercier et d'espérer de nouvelles initiatives :

Sébastien Barbara, Jacques Boulogne, Marie-Andrée Colbeaux, Marie-Pierre Dausse, Anne de Cremoux, Bruno Delorme, Janine Desmulliez, (†) Jacques Dyck, Markus Kohl, Fosca Mariani Zini, Annick Monet, Tarek Oueslati, Giorgos Sanidas, Denis Thouard, Odile Tresch, Jean-Marc Vercruysse.

Et évidemment, pour sa générosité, sa passion et son professionalisme, je remercie vivement Régis Robineau.

Si vous souhaitez nous contacter, il vous est possible de le faire à partir du formulaire de contact. N'hésitez pas à nous écrire.


Christophe Hugot, le 8 juin 2010.

N.B. : le résumé de ce qui vient d'être longuement décrit ici se trouve dans le pied de page : dans les Mentions légales et le plan du site. Vous pouvez également entreprendre votre navigation depuis la page d'accueil.

 

Bibliothèque des Sciences de l'Antiquité - Université Lille 3 - 59653 Villeneuve d'Ascq Cedex FRANCE