The Elder Pliny on the Human Animal
Natural History Book 7

Clarendon Ancient History
Oxford university press, 2005
537 p.
ISBN 0-19-815065-2

Compte rendu par Valérie Naas

Maître de conférences en langue et littérature latines à l'université Paris IV, est en particulier l'auteur de Le projet encyclopédique de Pline l'Ancien, (Collection de l'Ecole française de Rome ; 303) Ecole française de Rome, 2002.

Cet ouvrage constitue une traduction en anglais, accompagnée d'un commentaire très détaillé (près de 370 pages) du livre VII de l'Histoire naturelle de Pline l'Ancien. Une bibliographie de 25 pages et un index général viennent utilement compléter le volume. Une introduction de 60 pages éclaire le livre VII par des mises au point sur la carrière de Pline, son attachement aux Flaviens, son " bagage " intellectuel, la nature de son encyclopédie (structure, sujet, unité et variété, romano-centrisme, composition -sources, méthode, chronologie-, histoire du texte) et les thèmes et approches développés dans le livre VII (signification du livre VII, relation entre le livre VII et l'ensemble, question des monstres, race humaine, Romains remarquables, paradoxe de l'homme, créature à la fois fragile et potentiellement toute-puissante, signification du curieux catalogue des inventeurs qui clôt le livre). La traduction n'est pas accompagnée du texte latin ; le commentaire établit le plan du texte et suit la traduction (les passages commentés sont cités en anglais, et l'on peut regretter ici l'absence du latin, ce qui oblige presque à avoir à portée de main une autre édition avec le texte original).

Mary Beagon s'attache ici à un livre central de l'Histoire naturelle, après avoir consacré un précédent ouvrage à un thème central pour l'ensemble de l'œuvre, celui de la nature (Roman Nature, the Thought of Pliny the Elder, Oxford, 1992). L'auteur établit de nombreux liens entre le livre VII et la totalité de l'œuvre, montrant combien ce livre est emblématique de l'ensemble.
De fait, le livre VII de l'Histoire naturelle est consacré à l'homme, d'où son importance particulière au regard des XXXVII livres de l'encyclopédie. En effet, si l'œuvre se définit par son titre comme une enquête sur la nature, au centre de cette nature, selon les conceptions de Pline, se trouve l'homme, pour qui la nature a tout créé. Cette vision anthropocentrique de la nature détermine le traitement plinien de son sujet : la nature est passée en revue en ce qu'elle peut apporter à l'homme. L'œuvre se caractérise donc, selon Mary Beagon, par une assimilation entre nature et culture (qui tire son origine de l'arrière-plan philosophique, influencé par le stoïcisme, de Pline), puisque la nature est étudiée dans une perspective humaine et du point de vue des besoins humains. Par ailleurs, étant donné le parti-pris idéologique de Pline, haut fonctionnaire de l'Empire et proche des Flaviens, le livre VII met aussi en valeur l'homme romain, de même que l'ensemble de l'œuvre montre une nature dominée par et au service de Rome.

Cette insistance sur l'orientation idéologique de l'Histoire naturelle constitue l'un des apports et des axes majeurs des étude récentes sur l'Histoire naturelle (F. de Oliveira, Les idées politiques et morales de Pline l'Ancien, 1992 ; V. Naas, Le projet encyclopédique de Pline l'Ancien, 2002 ; S. Carey, Pliny's Catalogue of Culture. Art and Empire in the "Natural History, 2003 ; T. Murphy, Pliny the Elder's Natural History, the Empire in the Encyclopedia, 2004) et elle renouvelle particulièrement l'analyse du livre VII.

La manière dont Pline traite de l'homme dépasse ainsi le cadre de ce livre VII. L' " histoire naturelle " de l'humanité est révélatrice de l'histoire du Ier siècle de notre ère : elle renvoie aussi bien à l'histoire politique et sociale qu'aux valeurs culturelles.

Parmi les éditions commentées récentes du livre VII, l'édition de la CUF (J.-M. Croisille) date de 1977 et l'allemande de Tusculum (König-Winckler) de 1975 ; les éditions italienne d'Einaudi (1983) et anglaise de Loeb (1942) ne comportent pas de commentaire détaillé. L'ouvrage de M. Beagon vient donc très à propos combler un vide en anglais et compléter le travail d'édition et de commentaire accompli en France et en Allemagne.

Haut de page

Bibliothèque des Sciences de l'Antiquité - Université Lille 3 - 59653 Villeneuve d'Ascq Cedex FRANCE