« Je suis archéologue », un métier exposé avec humour

Musée archéologique de l’Oise, jusqu’au 27 novembre 2016.

Le Musée archéologique de l’Oise de Vendeuil-Caply révèle au public les métiers de l’archéologie sous un aspect encore peu exploré, celui de l’humour, à travers une exposition temporaire présentant des dessins de presse et des caricatures : « Je suis archéologue ».

Affiche de l'exposition
Affiche de l’exposition

Dans le Musée archéologique de l’Oise de Vendeuil-Caply, l’exposition temporaire « Je suis archéologue » occupe le même espace que l’exposition permanente, intitulée « Vendeuil-Caply au fil du temps ». L’espace permanent ne l’est d’ailleurs pas vraiment car Adrien Bossard, Conservateur du musée, s’attache à varier chaque année les objets exposés issus du riche mobilier découvert pendant trente années de recherches sur l’agglomération gallo-romaine de Vendeuil-Caply. Si le nombre de dessins exposés reste modeste, il témoigne du peu de dessins consacrés à la figure de l’archéologue, en comparaison d’autres métiers. Les sept dessins du XIXe siècle et les quinze dessins des XXe-XXIe siècles présentés, représentatifs de la vision du métier d’archéologue, sont complétés avec des caricatures réalisées par un dessinateur invité par la structure, donnant corps et originalité à l’exposition.

L’archéologue, cet inconnu

Depuis plus de 150 ans, l’archéologue apparaît dans les dessins de presse, son apparence évoluant en  même temps que sa discipline est mieux comprise, comme le montre l’exposition. L’archéologue a longtemps été associé à une image de farfelu barbu, de maniaque distrait et ennuyeux. Cette figure est en particulier bien illustrée par un dessin de Léonce Petit en 1873, et un autre de Gévaudun en 1884. L’exotisme des contrées fouillées et la recherche de trésors complètent l’imagerie d’un archéologue-explorateur : « C’est pas pour cafter, mais certains archéologues s’en sont mis plein les fouilles » peut ainsi dire sentencieusement le Chat de Philippe Geluck.

Peu à peu, la connaissance de l’archéologie s’est faite plus fine. L’archéologue n’apparait plus seulement comme un aventurier solitaire dans des pays lointains, mais est devenu celui qui permet au public d’établir un lien avec son passé, une figure presque familière du terroir, en particulier grâce aux fouilles préventives effectuées partout sur le territoire. Il n’empêche : un dessin de Charb paru dans Charlie Hebdo illustre la méconnaissance du grand public concernant les méthodes archéométriques utilisées en archéologie pour comprendre les découvertes.

Dessin de Charb pour "Charlie Hebdo"
Dessin de Charb pour « Charlie Hebdo »

L’archéologie dans tous ses états

Dessin représentant l'anthropologue à côté d'ossements du musée de Vendeuil-Caply
Dessin représentant l’anthropologue à côté d’ossements du musée de Vendeuil-Caply

Pour aider à la compréhension du métier d’archéologue, Adrien Bossard a eu la bonne idée d’associer un dessinateur aux fouilles réalisées à Vendeuil-Caply. Olivier Lambrey, alias Bramley, a ainsi été accueilli en résidence en juillet 2015 pour la réalisation de dessins inédits au cours de la campagne de fouilles. Le dessinateur a pu croquer l’équipe de terrain mais encore les spécialistes qui étudient le mobilier archéologique issu de la fouille, ce qui rend le corpus d’autant plus intéressant. Les dessins permettent ainsi d’appréhender la différence entre une fouille programmée et une fouille préventive, les diverses responsabilités sur le chantier, la topographie, la stratigraphie, ainsi qu’un grand nombre de métiers et de compétences nécessaires pour comprendre les traces du passé : numismate, épigraphiste, anthropologue, archéozoologue, dendrochronologue, lithicien, céramologue, mais encore spécialistes de la tabletterie, du métal, de la pierre, de l’enduit-peint. Cette exposition, qui offre la possibilité de (re)découvrir un métier en souriant, est à voir jusqu’au 27 novembre 2016.

Le technicien de fouille, par Bramley, septembre 2015
Le technicien de fouille, par Bramley, septembre 2015

Informations complémentaires

« Je suis archéologue »
Exposition du 6 février au 27 novembre 2016.
Musée archéologique de l’Oise
Vendeuil-Caply

Informations pratiques sur le site du Musée : www.m-a-o.org
Voir également la page Facebook du Musée

Catalogue :
Adrien Bossard, Je suis archéologue, Musée archéologique de l’Oise, 2016. 55 pages. ISBN 978-2-35404-064-2

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on RedditDigg thisBuffer this page

Lire aussi sur Insula :

Citer ce billet

Christophe Hugot, « « Je suis archéologue », un métier exposé avec humour », Insula [En ligne], ISSN 2427-8297, mis en ligne le 16 février 2016. URL : <http://bsa.biblio.univ-lille3.fr/blog/2016/02/je-suis-archeologue-un-metier-expose-avec-humour/>. Consulté le 1 mars 2017.