Marguerite Yourcenar et l’empereur Hadrien, une réécriture de l’Antiquité

Exposition à Bavay en 2016.

Le Forum antique de Bavay, musée archéologique du Département du Nord, va accueillir une exposition consacrée à Mémoires d’Hadrien du 4 février au 30 août 2016. L’université Lille 3 — en particulier la Bibliothèque des sciences de l’Antiquité — est associée à cet événement à la fois littéraire et archéologique.

hadrien
Affiche de l’exposition

Le partenariat entre la Villa départementale Marguerite Yourcenar et le Forum antique de Bavay, deux établissements du conseil départemental du Nord, offre l’opportunité aux visiteurs de découvrir une vision intime et historique du règne de l’empereur Hadrien (117-138), nourrie à la fois de l’imagination de Marguerite Yourcenar et des études archéologiques plus récentes. Cette exposition dévoile l’histoire personnelle de l’empereur romain, personnage principal de Mémoires d’Hadrien, tout en donnant accès à l’intimité de l’écrivaine par le biais de sa démarche documentaire et de ses écrits.

Cette exposition, par un jeu de miroirs entre littérature et archéologie, entre Antiquité et imaginaire, alterne entre œuvres et illustrations : objets archéologiques de l’époque d’Hadrien, objets ayant appartenu à Marguerite Yourcenar ou faisant référence à son travail de collecte d’informations sur la dynastie des Antonins, l’Empire romain et Hadrien lui-même. « Marguerite Yourcenar et l’empereur Hadrien, une réécriture de l’Antiquité », dédiée à Marguerite Yourcenar et Hadrien est la toute première exposition en France autour de Mémoires d’Hadrien permettant de découvrir l’univers dans lequel travaillait Marguerite Yourcenar. Autre singularité de cette exposition : elle renvoie à l’enfance de l’écrivaine qui a vécu à Saint-Jans-Cappel (Nord).

Sur les pas d’Hadrien et de Marguerite Yourcenar

À Bavay, l’exposition s’articule en cinq sections thématiques sous-tendues par la trame littéraire de Mémoires d’Hadrien : après une partie consacrée au travail de recherche de Marguerite Yourcenar, l’exposition aborde différents thèmes de la vie de l’empereur – l’homme soucieux de sa mémoire et de celle de ses proches, l’homme politique, l’empereur bâtisseur, puis l’esthète, ami des arts et de la culture hellénique et enfin sa passion et le culte d’Antinoüs. Ainsi, l’exposition explore la place de l’Antique dans l’œuvre littéraire et effleure la question sur la frontière entre données archéologiques et fruit de l’imagination. Mais qui peut affirmer qu’en se plongeant dans l’univers yourcenarien d’Hadrien, de ne pas, au moins pendant un court instant, croire qu’il s’agissait des authentiques, historiques mémoires de l’empereur romain ? Livres, tapuscrits, éditions originales de Marguerite Yourcenar répondent à la statuaire, bustes, monnaies, encriers et lampes de l’époque de l’empereur Hadrien. Une cinquantaine d’œuvres sont ainsi exposées grâce à des prêts du Musée du Louvre, du British Museum, de Petite Plaisance, du Musée Ingres (Montauban), du musée gallo-romain de Lyon-Fourvière, le musée Fenaille (Rodez), de Tivoli, du musée Saint-Raymond (Toulouse), du Musée de Picardie, du musée Marguerite Yourcenar (Saint-Jans-Cappel) et des Archives départementales du Nord.

Mémoires d’Hadrien : un roman toujours d’actualité

Mémoires d'Hadrien
Mémoires d’Hadrien

Mémoires d’Hadrien, publié en 1951, est sans conteste le livre de Marguerite Yourcenar qui a donné lieu au plus grand nombre d’études, thèses, essais, conférences, séminaires… en France et à l’étranger. Plus de soixante ans après sa publication et près de trente ans après la mort de son auteure, le livre est toujours d’actualité. Ainsi que l’écrit l’universitaire Bruno Blanckeman, « Mémoires d’Hadrien invite à mettre en perspective, depuis le Haut-Empire romain, quelques enjeux auxquels notre monde reste confronté et qui se satisfont mal des solutions manichéennes : l’impérialisme et le pacifisme, l’esprit de tolérance et le péril fanatique, le souci de soi et le sens du bien commun, la morale des grands idéaux et le pragmatisme politique, la liberté des sens et la pression des affects ». Marguerite Yourcenar est parvenue à rapprocher passé et présent, histoire et fiction. Porte d’entrée vers l’époque romaine, pour beaucoup de lecteurs à travers le monde, Mémoires d’Hadrien est un roman qui permet de comprendre l’Antiquité comme un ouvrage scientifique tout en y apportant la sensibilité du vécu d’un homme.

De nombreuses animations seront proposées dans le cadre de cet événement. Le blog Insula aura l’occasion de revenir sur cette exposition à laquelle la Bibliothèque des sciences de l’Antiquité a l’honneur d’être associée.

Pour en savoir plus

Marguerite Yourcenar et l’empereur Hadrien, une réécriture de l’Antiquité
Forum antique de Bavay, musée archéologique du Département du Nord
Exposition du 4 février au 30 août 2016
forumantique.lenord.fr

  • Commissariat général

Véronique Beirnaert-Mary, directrice du Forum antique de Bavay, musée archéologique du Département du Nord
Achmy Halley, directeur de la Villa départementale Marguerite Yourcenar

  • Commissariat scientifique

Isabelle Bollard-Raineau, conservatrice du patrimoine
Achmy Halley, Directeur de la Villa départementale Marguerite Yourcenar
Christine Hoët-Van Cauwenberghe, maître de conférence en histoire romaine à l’Université de Lille–Sciences humaines et Sociales
Christophe Hugot, responsable de la Bibliothèque des sciences de l’Antiquité à l’Université de Lille–Sciences humaines et Sociales
Rémy Poignault, Président de la Société internationale d’études yourcenariennes

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on RedditDigg thisBuffer this page

Lire aussi sur Insula :

Citer ce billet

Christophe Hugot, « Marguerite Yourcenar et l’empereur Hadrien, une réécriture de l’Antiquité », Insula [En ligne], ISSN 2427-8297, mis en ligne le 11 décembre 2015. URL : <http://bsa.biblio.univ-lille3.fr/blog/2015/12/marguerite-yourcenar-et-empereur-hadrien-une-reecriture-de-l-antiquite/>. Consulté le 24 septembre 2017.