1952 : création de la section de médecine et de pharmacie de la Bibliothèque universitaire de Lille

Une histoire de la Bibliothèque universitaire de Lille / 11.

En octobre 1952, la Bibliothèque universitaire de Lille ouvre une section de médecine et de pharmacie à la Cité hospitalière en cours de réalisation.

Précédents épisodes :
1. Origine de la Bibliothèque des Facultés de Lille
2. La bibliothèque universitaire en 1909
3. Les bibliothécaires de l’université de Lille entre 1883 et 1923
4. Il est difficile de compter les livres dans une bibliothèque
5. Le catalogage à la Bibliothèque universitaire de Lille
6. La bibliothèque universitaire de Lille pendant la Grande Guerre
7. Réflexions sur le métier de bibliothécaire au début du 20e siècle
8. La bibliothèque universitaire de Lille dans l’entre-deux-guerres
9. Liliane Wetzel, bibliothécaire en chef des bibliothèques universitaire et municipale (1937-1942)
10. La bibliothèque universitaire de Lille pendant la Seconde Guerre mondiale

La faculté de médecine de l'université de Lille dans les années 1930.
La faculté de médecine de l’université de Lille dans les années 1930.

En 1949, la bibliothèque universitaire commence à préparer l’installation d’une section de médecine à la Cité hospitalière. Les travaux de « la Cité » ont commencé en 1934 par la Faculté pour être terminés deux ans plus tard. Le chantier de l’hôpital, interrompu par la guerre, s’achève difficilement dans les années 1950. L’établissement ouvre entre 1953 et 19581.

En mai 1949, les équipes s’attellent donc au récolement2 ou autrement dit à l’inventaire systématique des thèses françaises de médecine. L’inventaire numérique de ces thèses est en cours de rédaction. Ce travail préparatoire est indispensable pour l’établissement du fichier des thèses de la future section de médecine. En 1950, le travail de préparation nécessaire à l’installation de la section devient plus lourd. Un effort important est fait dans le domaine de la reliure, en particulier pour les thèses et les périodiques médicaux3. Les travaux nécessaires à la constitution du fichier de la section se poursuivent.

Construction de la Cité hospitalière de Lille à la fin des années 1930
Construction de la Cité hospitalière de Lille à la fin des années 1930

En juin-juillet 1952, le personnel de la bibliothèque procède au transfert des collections de médecine et de pharmacie à la nouvelle section de médecine et de pharmacie de la Cité Hospitalière qui ouvre au public le 1er octobre 1952 bien que la nouvelle salle de lecture ne soit pas encore achevée4. La Direction des bibliothèques, l’Université et la Faculté de Médecine ont coopéré à la création de la section de la nouvelle Faculté de médecine dans un local accueillant dans lequel l’étudiant trouvera le calme nécessaire au travail et les ouvrages essentiels à ses études spécialisées.

Malgré le départ des collections de médecine, la situation de la bibliothèque universitaire reste difficile en raison de la présence de la bibliothèque municipale qui occupe une partie de plus en plus importante des locaux depuis 1916. « Le départ des collections médicales aura permis de résoudre momentanément le problème des accroissements que l’on ne pouvait plus loger, mais le départ définitif de la bibliothèque municipale est d’une urgence qu’il conviendrait d’étudier avec toute l’attention désirable ; l’offre de M. le Recteur d’affecter une partie des anciens locaux de la Faculté de Médecine sur la rue Jean-Bart n’a pas été acceptée par la municipalité, ces locaux étant jugés insuffisants pour le présent comme pour l’avenir. A l’offre généreuse de M. le Recteur, décidé à libérer la bibliothèque universitaire d’un organisme parasite depuis trente-sept ans devrait correspondre de la part de l’administration municipale une étude constructive de la question qui intéresse non seulement l’université mais toute la population lilloise. »

Au début d’octobre 19535, la nouvelle salle de lecture de la section de médecine est inaugurée par M. le Ministre de l’Education nationale en même temps que la Faculté de médecine et la Cité hospitalière.

la salle de lecture est calme, sobre et élégante dans son décor …

Les étudiants, qui fréquentaient peu la bibliothèque de la place Georges-Lyon en raison de leurs horaires surchargés, disposent désormais de salles modernes et agréables : deux salles de travail, entièrement libres, ouvertes de 9h30 à 12h et de 13h à 18h pouvant recevoir 132 étudiants. La salle de lecture est ouverte de 13h à 18h. Le rapport annuel de la bibliothèque universitaire paru dans les Annales de l’université de Lille en donne une description précise : la salle de lecture est calme, sobre et élégante dans son décor : les murs sont peints de couleur bleu-vert avec des rayonnages en chêne clair encastrés dans les murs, les tables sont spécialement conçues en plan légèrement incliné afin de rendre la lecture reposante, avec éclairage sur table à tubes fluorescents blancs ; l’éclairage d’ambiance est assuré par doubles cordons fluorescents autour de la coupole. Les usuels – un millier de volumes – sont groupés autour de la salle. La salle des catalogues et le guichet de prêt se trouvent dans une vaste salle servant de hall d’entrée à la salle de lecture. Les magasins de livres installés au sous-sol se composent de deux étages représentant une longueur de 3400 mètres. Il est prévu d’installer de nouveaux magasins sous la salle ronde de lecture.

Fin 1953, le catalogue des périodiques de médecine et de pharmacie est achevé et on procède à la fusion du fichier auteurs de la section de médecine en un catalogue unique (ouvrages et collections, thèses françaises et étrangères…).

En janvier 1954, la nouvelle salle de lecture en rotonde de la bibliothèque de la nouvelle faculté de médecine prévue pour 150 étudiants est mise à la disposition du public6. On compte 22400 entrées pour la section en 1954-1955.

À suivre

Isabelle Westeel

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on RedditDigg thisBuffer this page

Notes du texte

  1. Pierre-Louis Laget, « La cité hospitalière de Lille » dans L’hôpital en France : histoire et architecture par Pierre-Louis Laget, Claude Laroche, Lyon, Ed. Lieux Dits, 2012, (Cahiers du patrimoine, 99), p. 423-426. []
  2. Annales de l’université de Lille 1948-1949, p. 27. []
  3. Annales de l’université de Lille 1949-1950, p. 127. []
  4. Annales de l’université de Lille 1951-1952, p. 13-14. []
  5. Annales de l’université de Lille 1952-1953, p. 13-14. L’inauguration de la Cité hospitalière et de la nouvelle faculté de médecine et de pharmacie de Lille, Lille, Imprimerie centrale du Nord, 1953 (Extrait de l’Echo médical du Nord, numéro spécial). []
  6. Annales de l’université de Lille 1953-1954, p. 12. []

Lire aussi sur Insula :

Citer ce billet

Isabelle Westeel, « 1952 : création de la section de médecine et de pharmacie de la Bibliothèque universitaire de Lille », Insula [En ligne], ISSN 2427-8297, mis en ligne le 31 mai 2013. URL : <http://bsa.biblio.univ-lille3.fr/blog/2013/05/1952-bibliotheque-medecine-pharmacie-lille/>. Consulté le 3 décembre 2016.