La bibliothèque universitaire de Lille en 1909

Une histoire de la Bibliothèque universitaire de Lille / 2.

La bibliothèque des Facultés de Lille, inaugurée le 5 mai 1907, a été décrite dans un ouvrage paru en 1909 qui nous permet aujourd’hui d’en connaître précisément l’organisation architecturale.

Précédent épisode :
1. Origine de la Bibliothèque des Facultés de Lille

Lille et la région du Nord en 1909 publié par l’imprimeur lillois Louis Danel
Lille et la région du Nord en 1909 publié par l’imprimeur lillois Louis Danel

Le bâtiment de la bibliothèque universitaire est décrit dans un ouvrage paru en 1909. Véritable mine d’informations sur la ville de Lille et la région du Nord avant la Grande Guerre : Lille et la région du Nord en 19091, est publié par l’imprimeur lillois Louis Danel à l’occasion de la tenue à Lille du 2e Congrès de l’Association française pour l’avancement des sciences2. Cette monographie « locale » propose un état des lieux de la vie littéraire et artistique, industrielle et commerciale de Lille et de la région. Les différentes contributions sont rédigées par les responsables de chaque institution présentée, ainsi Émile Desplanque, bibliothécaire de la Ville de Lille de 1897 à 1911, pour la bibliothèque municipale et Paul Vanrycke pour la bibliothèque universitaire.

Nous reviendrons dans le prochain épisode, plus précisément, sur le personnel de la bibliothèque universitaire. Paul-Ernest Vanrycke, d’origine dunkerquoise, est bibliothécaire de l’université de Lille du 1er janvier 1901 à sa mort, le 31 mai 1923.

Dès sa nomination en 1901, il reprend le dossier de construction de la nouvelle bibliothèque. En 1903, durant ses vacances, il enquête dans les bibliothèques de Hollande, de Belgique et d’Allemagne. En 1904, il passe quelque temps à Strasbourg pour étudier l’aménagement intérieur et le mobilier de la bibliothèque3.

Le bâtiment

Plan de la bibliothèque universitaire de Lille inaugurée en 1907 Lille et la région du Nord en 1909, t. 1, Lille : L. Danel, 1909. p. 811.
Plan de la bibliothèque universitaire de Lille inaugurée en 1907
Lille et la région du Nord en 1909, t. 1, Lille : L. Danel, 1909. p. 811.

La bibliothèque universitaire4 est d’une superficie totale de 1570 m2 (surface bâtie 1545 m2). Après avoir franchi une porte monumentale, le lecteur traversant le vestibule, entre immédiatement dans la salle de lecture (Plan : 1), vaste verrière où peuvent prendre place, très à l’aise, 125 lecteurs. Autour de la table, contre les parois, sont placés les principaux ouvrages de références. À l’entrée et au fond de la salle se trouvent les bureaux des garçons [de bibliothèque].

À droite, et communiquant par trois portes avec la salle de lecture, une longue pièce donne asile aux meubles du catalogue (Plan : 2).

Ce catalogue sur fiches comprend dans une série unique les fiches alphabétiques et méthodiques de tous les ouvrages (volumes, périodiques, thèses, anonymes) de la bibliothèque. Les fiches méthodiques sont disposées par ordre alphabétique suivant la méthode américaine qui a présidé à l’arrangement des articles dépouillés dans l’Index catalogue5. Le catalogue alphabétique est complètement au courant, le méthodique par mots-souches n’existe que pour les acquisitions récentes et les ouvrages d’anciens fonds recatalogués.

À droite de la salle du catalogue, face à la rue Gauthier-de-Châtillon se trouvent :

  • la salle pour la Commission de la bibliothèque (Plan : 3)
  • la salle des Professeurs qui contient quatre grands meubles à plans inclinés, contenant les fascicules les plus récents des 250 périodiques les plus lus (Plan : 4)
  • le cabinet du bibliothécaire en chef (Plan : 5).
Bibliothèque universitaire de Lille inaugurée en 1907 (Salle de lecture). [Cliché Delille] Lille et la région du Nord en 1909, t. 1, Lille : L. Danel, 1909. p. 226.
Bibliothèque universitaire de Lille inaugurée en 1907 (Salle de lecture). [Cliché Delille]
Lille et la région du Nord en 1909, t. 1, Lille : L. Danel, 1909. p. 226.

Au rez-de-chaussée, à gauche du vestibule et isolé du bâtiment central, se trouve le logement du concierge (Plan : 7).

À droite, on aperçoit la manutention (Plan : 6) composée de deux pièces où sont centralisés les arrivages, les livres préparés pour la reliure ou en revenant ; là se trouvent les appareils pour percer les fiches et une étuve à désinfection de livres aux vapeurs de formol. Dans un coin un monte-charge électrique communiquant avec les caves, permet de monter le contenu des caisses glissées par une pente du dehors dans le sous-sol. À l’extrémité opposée, se trouvent de chaque côté de la salle de lecture les cabinets des sous-bibliothécaires (Plan : 9). De chaque côté de la salle de lecture, pour toute la hauteur du bâtiment à gauche (rue Jean-Bart), pour le sous-sol et à partir du premier étage (rue Gauthier-de-Châtillon), on rencontre les magasins de livres (Plan : 8).

Les magasins

Ces magasins, conçus pour conserver 500 000 volumes, sont au nombre de dix, tous semblables. Carrelés et hauts de trois mètres cinquante, afin qu’il n’y ait pas à se servir d’échelle, ils sont chauffés par le calorifère à une température maxima de 12° et éclairés à l’électricité. Les rayonnages pour les livres sont à montants métalliques avec planches en bois.

Bien que théoriquement à l’abri de tout danger d’incendie, on trouve dans chaque magasin de livres, deux appareils d’incendie à tuyaux métalliques pouvant se dérouler instantanément. Des extincteurs sont en outre répartis dans des endroits plus exposés.

La bibliothèque est ouverte, sauf les dimanches et jours où il n’y a pas de cours dans les Facultés, de 10h à 12h et de 2h à 6h. En 1908-1909, la bibliothèque universitaire de Lille communique 170 968 ouvrages et prête au dehors 13 657 volumes. Ces livres sont demandés par 45 365 lecteurs.

À suivre

Isabelle Westeel

Épisode suivant :
3. Les bibliothécaires de l’université de Lille entre 1883 et 1923

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on RedditDigg thisBuffer this page

Notes du texte

  1. Lille et la région du Nord en 1909 : tome 1 : Lille : histoire, établissements d’instruction publique, musées, sociétés savantes, monuments, hygiène, commerce et industrie ; tome 2 : géologie, géographie physique, géographie botanique, mines et carrières, métallurgie, agriculture, production de l’énergie, industries chimiques et diverses, génie civil. Armentières, Dunkerque, Roubaix, Tourcoing. Disponibles sur la bibliothèque numérique NordNum (http://nordnum.univ-lille3.fr/) dans un système de navigation vieillissant ; le site NordNum devrait être rajeuni en 2013. Tome 1 : http://nordnum.univ-lille3.fr/sdx/nordnum/consultation.xsp?b=B590092218&d=0000FL257_001 ; Tome 2 : http://nordnum.univ-lille3.fr/sdx/nordnum/consultation.xsp?b=B590092218&d=0000FL257_002
    Certaines images de l’ouvrage sont disponibles sur la Base Images Libris (http://libris.univ-lille3.fr/) du laboratoire de recherche IRHiS (Institut de Recherches Historiques du Septentrion) de l’université Lille 3. []
  2. Lien vers la notice Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Association_fran%C3%A7aise_pour_l%27avancement_des_sciences. Les comptes-rendus des congrès sont disponibles sur Gallica. Compte-rendu du 38e congrès tenu à Lille en 1909 : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k201207x. []
  3. Dossier personnel Paul Vanrycke Archives nationales F17 25682. []
  4. La description est reprise de Lille et la région du Nord en 1909, tome 1er, p. 224-228, 811-812. []
  5. L’Index Catalogue de la Bibliothèque nationale de médecine des Etats-Unis (NLM National Library of Medicine) a été publié en 1880 par John Shaw Billings (http://en.wikipedia.org/wiki/John_Shaw_Billings). L’index Medicus a été créé en 1879. []

Lire aussi sur Insula :

Citer ce billet

Isabelle Westeel, « La bibliothèque universitaire de Lille en 1909 », Insula [En ligne], mis en ligne le 15 mars 2013. URL : <http://bsa.biblio.univ-lille3.fr/blog/2013/03/la-bibliotheque-universitaire-de-lille-en-1909/>. Consulté le 23 septembre 2014.