Nouveau succès pour le projet du « Vase qui parle »

Lauréat du Fonds « Expériences Interactives » de Pôle Images.

Le « Vase qui parle » est l’un des lauréats désignés par Pôle Images Nord-Pas de Calais de l’édition 2012 d’« Expériences Interactives », un fonds destiné à soutenir les projets interactifs et innovants qui expérimentent l’image de demain. Cette annonce est l’occasion pour nous de poser quelques questions à Isabelle Westeel, directrice du Service commun de la documentation de Lille 3, chef du projet « Le Vase qui parle » et de revenir sur la présence de Lille 3 au Congrès de l’IFLA.


Logo Pôle Images Nord-Pas de CalaisLe programme Expériences Interactives lancé par Pôle images a pour vocation de faire naitre et prospérer les talents régionaux en matière d’innovations et de soutenir les expériences au service des usagers en exploitant toutes les capacités d’interactions offertes par les nouvelles technologies.

« Expériences Interactives » souhaite soutenir l’innovation dans le domaine des œuvres et des services interactifs à base d’images,  accompagner la production de prototypes ou d’œuvres, expérimenter et tester les nouveaux usages.

« Le monde change très vite. Sous l’effet des nouvelles technologies, le public veut interagir, s’impliquer, participer … » (Pôle Images)

L’édition 2012 d’Expériences Interactives était centrée autour de trois thématiques : Serious game, Audiovisuel et crossmedia, Culture et technologie.

Le projet du « Vase qui parle » porté par le Service commun de la documentation de Lille 3 a obtenu les faveurs du jury dans la catégorie « Culture et technologie ».

Le vase qui parle
Le vase qui parle

Notons que parmi les critères d’attribution, le jury souhaitait privilégier des projets ayant une qualité artistique, une originalité et un potentiel d’innovation et qu’ils puissent représenter une implication régionale en termes d’emplois et de retombées économiques. Dans ce cadre, l’aide apportée par Pôle Images portera sur l’expérimentation de la médiation culturelle autour de l’avatar à laquelle travailleront le laboratoire GERIICO Université Lille 3 et le Learning Center de Lille 3.

Le fonds « Expériences Interactives 2012 » cofinance les projets et vise à un accompagnement de qualité. Le fonds est cofinancé par le Conseil Régional Nord-Pas de Calais, Lille Communauté Urbaine, la CCI Grand Hainaut, le CRRAV, le Centre National du Cinéma et de l’Image animée et Wallimage.

Rappelons que le projet de « Vase qui parle » consiste à construire un avatar numérique à échelle 17 d’un vase grec conservé au Palais des Beaux-arts de Lille pour offrir au public des possibilités d’interrogation et de découverte de l’objet et de son contexte par l’intermédiaire de parcours utilisant des pointeurs restituant des informations dans un casque audio. L’innovation de ce projet est d’être centré sur les usages. La présentation sera faite au printemps 2013.

Entretien avec Isabelle Westeel, directrice du SCD Lille 3, chef du projet « Le Vase qui parle »

Christophe Hugot : En devenant lauréat du fonds « Expériences Interactives », le projet « Vase qui parle » remporte ici un nouveau et beau succès…

Isabelle Westeel : Le projet est porté par une équipe tout à fait disciplinaire et c’est ce qui fait sa force. Le dispositif technique et l’innovation s’appuient sur un contenu scientifique riche. Cette conjonction permettra une valorisation et une médiation plurielles : parcours de visite, niveaux de lecture et d’appropriation. Le projet est particulièrement enthousiasmant. Avant même son installation, le projet jouit d’une bonne réputation.

Ch. Hugot : À l’occasion du colloque « Désirs de savoir » organisé pour les 90 ans des Presses universitaires de France au collège de France, un sondage a été commandité. Celui-ci révèle que si plus de 80% des sondés pensent que l’université est un lieu de diffusion, d’échanges et d’élaboration des idées, seuls 50 % d’entre-eux la considèrent comme un lieu accessible à tous1. Le « Vase qui parle » n’est-il pas l’un des moyens pour rendre accessible le savoir universitaire ?

« le lien entre la recherche et la société est le grand défi du Learning Center … »

I. Westeel : Assurément ! Cette question est au cœur du projet. Le Vase est une belle promotion de la recherche à l’université en direction de tous les publics. Le Vase qui parle est une présence, un guide, un médiateur. Il porte aussi la parole du chercheur qui doute.

La transmission des savoirs, le lien entre la recherche et la société est le grand défi du Learning Center – de l’université plus globalement – pour les années à venir. Il faut ajouter que le Vase qui parle s’inscrit dans la programmation scientifique du Learning Center qui depuis janvier 2011 participe pleinement à cet objectif.2

Ch. Hugot : Le projet « Vase qui parle » a-t-il fait l’objet d’autres présentations que celles relatées dans Insula ?

I. Westeel : Le projet a été présenté lors de la conférence IFLA à Helsinki en août dernier.

Ch. Hugot : L’université Lille 3 était donc présente au congrès de l’IFLA ?

I. Westeel : Oui, le congrès annuel de l’IFLA (International Federation of Library Associations and Institutions) est une opportunité exceptionnelle pour rencontrer des collègues du monde entier et avancer sur les questions qui intéressent la profession. L’IFLA comprend 1500 membres (associations et institutions) de 150 pays et concerne tous les types de bibliothèques. Le monde des bibliothèques était donc à Helsinki au mois d’août pour réfléchir sur le thème suivant : Libraries Now ! – Inspiring, Surprising, Empowering : 4000 participants de 114 pays, 271 volontaires pour accueillir les congressistes et des centaines d’interventions.

Ch. Hugot : De quelle façon l’université était-elle représentée ?

Présentation du "Vase qui parle" au Congrès IFLA 2012 par Isabelle Westeel
Isabelle Westeel au Congrès IFLA 2012

I. Westeel : J’ai eu l’honneur d’avoir une communication acceptée par la section RBMS (Rare Books and Manuscripts Section) sur le thème des stratégies pour améliorer la visibilité du patrimoine culturel sur le web. Les stratégies proposées étaient la dissémination, l’innovation et la création « Disseminate – Innovate – Create ».
Au-delà de dispositifs techniques évoqués (crowdsourcing, internet des objets, réalité augmentée, web documentaire…), les enjeux se situent bien autour de l’appropriation du patrimoine par le plus grand nombre, de la démocratisation culturelle et de la transmission des savoirs. Le projet du Vase entre tout à fait dans cette dynamique et j’ai saisi cette opportunité pour en parler.

Ch. Hugot : Je suppose que la richesse des interventions et que ce moment privilégié du congrès permettent d’avancer et de réfléchir sur les domaines qui intéressent le métier ? Le projet du Learning Center en a très certainement profité ?

Congrès IFLA 2012 à Helsinki
Congrès IFLA 2012 à Helsinki

I. Westeel : Effectivement, les rencontres entre professionnels de différents continents sont très stimulantes. La participation à ce congrès – encouragée aussi par le Service des relations internationales de Lille 3 – a permis d’apporter des éléments de réflexion sur la RFID et l’avancée de la technologie NFC installée aujourd’hui sur tous les nouveaux modèles de mobiles3, sur l’importance de la visibilité et de la visualisation de la documentation papier4 − je pense aux importantes collections papier de Lille 3 − et enfin à la question de la Post-Occupancy Evaluation5. Mais nous aurons l’occasion de reparler de ce dernier sujet à l’occasion du rendu des résultats de l’enquête d’usages que mène le SCD de Lille 3 actuellement dans le cadre du programme Learning Center.

Ch. Hugot : Où se tiendra le prochain congrès de l’IFLA ?

I. Westeel : En 2013, le congrès aura lieu à Singapour sur le thème « Future Libraries : Infinite Possibilities ». Mais surtout, la session finale du congrès 2012 a rendu officielle l’annonce du lieu du congrès en 2014 : le congrès se déroulera en France, à Lyon : 25 ans après le congrès de Paris de 1989. C’est une grande chance pour les bibliothèques françaises et une opportunité pour les collègues de participer à un important congrès international.6

Pour en savoir plus

La liste des lauréats d’Expériences interactives 2012 sur le site de Pôle Images : http://www.pole-images-nordpasdecalais.com (pdf)

Sur Pôle Images, voir notre billet : Christophe Hugot, « Les 3 ans du Pôle Images Nord-Pas-de-Calais », Insula [En ligne], mis en ligne le 27 juillet 2012. URL : <http://bsa.biblio.univ-lille3.fr/blog/2012/07/les-3-ans-de-pole-images/>. Consulté le 4 décembre 2012.

Sur le Vase qui parle, voir notre série de billets : http://bsa.biblio.univ-lille3.fr/blog/tag/vase-qui-parle

Le site de l’IFLA : www.ifla.org

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on RedditDigg thisBuffer this page

Notes du texte

  1. Voir le sondage : http://www.letudiant.fr (format pdf). []
  2. Le blog Insula rend compte de manière régulière du projet scientifique du Learning Center de Lille 3 : http://bsa.biblio.univ-lille3.fr/blog/category/learning-center-archeologie. []
  3. Voir : http://conference.ifla.org/past/ifla78/session-176.htm []
  4. Voir : http://conference.ifla.org/past/ifla78/139-byrne-en.pdf []
  5. Voir : http://conference.ifla.org/past/ifla78/190-franzkowiak-en.pdf []
  6. Voir  http://www.cfibd.fr/ []

Lire aussi sur Insula :

Citer ce billet

Christophe Hugot, « Nouveau succès pour le projet du « Vase qui parle » », Insula [En ligne], ISSN 2427-8297, mis en ligne le 6 décembre 2012. URL : <http://bsa.biblio.univ-lille3.fr/blog/2012/12/vase-qui-parle-experiences-interactives/>. Consulté le 3 décembre 2016.