Société, économie, administration dans le « Code Théodosien »

Un nouveau livre des Presses universitaires du Septentrion.

En 2005, le Centre de recherche Halma-Ipel organisait son XXIXe Colloque international en le consacrant aux deuxièmes journées d’études sur le « Code Théodosien », lequel constitue une des sources fondamentales du droit européen qui a alimenté pendant des siècles les recueils de lois postérieurs. Les Presses universitaires du Septentrion viennent d’en publier les actes.

Le Code Théodosien

Logo "Code Théodosien"
Logo « Code Théodosien »

En 429 ap. J.-C., Théodose II, qui règne à Constantinople, décide de réaliser un recueil des lois émises depuis Constantin. Promulgué en 438, le Code Théodosien entre en vigueur en janvier 439. Source précieuse pour l’histoire de l’Antiquité tardive, ce code, qui rassemble plus de 2 500 constitutions, n’avait cependant jamais fait l’objet d’une traduction française, une tâche de longue haleine à laquelle s’est attelée un groupe de savants français. Les multiples problèmes qu’il pose a conduit les responsables de cette entreprise à l’accompagner de rencontres internationales régulières impliquant historiens, romanistes, philologues et littéraires.

Les Journées d’études sur le Code Théodosien

Quatre « Journées d’études sur le Code Théodosien » se sont déjà tenues : les premières à Nanterre, en 2003, actes publiés en 2009 à l’École française de Rome [voir notice] ; les deuxièmes à l’université Lille 3, en 2005 ; les troisièmes à Neuchâtel en 2007, actes publiés en 2009 [voir notice] ; les quatrièmes à Clermont-Ferrand en 2008.

Les journées « lilloises »

Société, économie, administration dans le Code ThéodosienCe sont les résultats des interventions fructueuses qui se sont tenues en 2005 à l’université Lille 3 qui font l’objet du volume publié par les Presses universitaires du Septentrion. Édité par Pierre Jaillette et Sylvie Crogiez-Pétrequin, il s’ouvre par un ensemble de six contributions offrant de nouvelles réflexions sur la question cruciale des conditions dans lesquelles ce recueil a été élaboré, réalisé, publié et diffusé. Scrutant avec soin les pratiques de gouvernement, les politiques de maintien de l’ordre, l’organisation de l’administration et l’action de l’État, les neuf contributions de la deuxième partie bousculent un certain nombre d’idées reçues sur le fonctionnement de l’Empire tardif. Quant aux contributions de la troisième partie, au nombre de neuf également, elles renouvellent la lecture de diverses lois relatives d’une part à la fiscalité, à l’économie et à l’approvisionnement de Rome, d’autre part au personnel des mines, aux esclaves et aux femmes.

Au final, cet ouvrage se révèle comme le compagnon nécessaire à l’intelligence du recueil de lois réalisé sur ordre de l’empereur d’Orient Théodose II.

Voir le Plan du livre (pdf).

Référence du livre

Sylvie Crogiez-Pétrequin, Pierre Jaillette (éds.), Société, économie, administration dans le Code Théodosien, (Histoire et civilisations) Presses universitaires du Septentrion, 2012.
540 pages. ISBN 978-2-7574-0392-1

En savoir plus

Outre les actes des premières et deuxièmes Journées d’études du code Théodosien, Pierre Jaillette et Sylvie Crogiez-Pétrequin ont également édité, avec Jean-Michel Poinsotte, Le Code théodosien V dans la Collection Codex Theodosianus publiée par Brepols en 2009. On trouvera la présentation de cet ouvrage dans les Rayonnages du site internet de la BSA.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on RedditDigg thisBuffer this page

Lire aussi sur Insula :

Citer ce billet

Christophe Hugot, « Société, économie, administration dans le « Code Théodosien » », Insula [En ligne], ISSN 2427-8297, mis en ligne le 19 octobre 2012. URL : <http://bsa.biblio.univ-lille3.fr/blog/2012/10/societe-economie-administration-dans-le-code-theodosien/>. Consulté le 3 décembre 2016.