Constructions diasporiques : communautés et territoires de la dispersion

Journée d’études.

Le mercredi 6 juin 2012, une journée d’études organisée par Sylvie Aprile (IRHiS), Constantin Bobas et Laurianne Sève (Halma-Ipel) avec le concours des centres de recherche Halma-Ipel et Cecille aura pour thème les constructions diasporiques : communautés et territoires de la dispersion.

Problématique

Constructions diasporiques
Affiche

Depuis qu’il est apparu pour la première fois au IIIe s. avant J.-C. dans la Septante, traduction grecque de la Bible hébraïque, le terme de diaspora n’a cessé d’évoluer dans ses emplois comme dans sa signification.

De néologisme créé par les traducteurs de cet ouvrage pour désigner le châtiment divin qui attend ceux des Juifs qui ne respecteront pas la Loi de Dieu et seront pour cette raison dispersés, il est devenu un outil heuristique utilisé pour décrire les mobilités humaines actuelles et les effets de la mondialisation. Mot pluriel et porteur d’une longue histoire, il n’en est pas pour autant facile à cerner et à définir tant ses emplois ont varié au cours du temps comme le montre Stéphane Dufoix dans un ouvrage récemment paru (La dispersion. Une histoire des usages du mot diaspora, Paris, Ed. Amsterdam, 2011 [voir notice]).

Très à la mode dans la communauté scientifique, il a par exemple inspiré plusieurs des questions actuellement proposées au Capes et à l’agrégation d’histoire. Pour ces raisons, et parce que ces thématiques de recherches sont développées au sein de plusieurs des centres de recherche de Lille 3, il nous a paru judicieux d’associer des collègues venus de disciplines diverses pour confronter leurs propres expériences et amorcer un dialogue qui pourrait par la suite être poursuivi dans un autre cadre. Ce serait notamment l’occasion de faire apparaître des axes transversaux qui pourraient contribuer à structurer la recherche à Lille 3 et ouvrir vers la constitution d’un réseau thématique européen ou contribuer au rayonnement du master MITRA (Médiation interculturelle : identités, mobilités, conflits), récemment créé.

Pourraient être abordées, en prenant appui sur des exemples précis ou sur des types de documents jugés caractéristiques :

  • La question de la définition que l’on donne du terme de diaspora et celle des différents critères qui permettent de l’utiliser irriguent un grand nombre des réflexions des diasporas studies.
  • Les diasporas peuvent se concevoir comme les vecteurs de la circulation non seulement des hommes, mais également des idées ou des objets. Elles autorisent une réflexion sur les fonctionnements en réseaux.
  • Elles sont aussi créatrices d’identités nouvelles, tant culturelles que politiques, et révèlent les mécanismes identitaires qui structurent ou fracturent les sociétés actuelles et leurs territoires.

Programme

11 h 00 Accueil des participants

11 h 15 Introduction

11 h 30

  • Christophe Batsch, LiLLe 3, Cecille – EA 4074 : Introduction à la problématique des diasporas juives dans l’Antiquité hellénistique et romaine
  • Martine Benoit, Lille 3, CeciLLe – EA 4074 : La figure du Juif de l’Est et l’identité juive en Allemagne

Discussion

12 h 30 Déjeuner

14 h 00

  • Fabienne BurkhaLter, Lille 3, HaLma-Ipel–UMR 8164 : Les Hellènes en Égypte ptolémaïque : identité culturelle et privilèges royaux
  • Laurianne Sève, Lille 3, HaLma-Ipel–UMR 8164 : Les Grecs de l’Orient hellénistique : une diaspora ?
  • Constantin Bobas, Lille 3, HaLma-Ipel–UMR 8164 : Des érudits byzantins en Occident, diasporas intellectuelles croisées dans l’espace méditerranéen

Pause

16 h 00

  • Mélanie Traversier, Lille 3, IRHiS–UMR 8129 : Milieu musical et communautés nationales dans l’Europe des Lumières : quelles ressources pour faire carrière à l’étranger ?
  • Sylvie Aprile, Lille 3, IRHiS–UMR 8129 : La dispersion invisible : des expatriés dans la « plus Grande France » aux Français de l’Étranger (XIXe-XXIe)

Discussion

17 h 00 Conclusions

Infos pratiques

Mercredi 6 juin 2012 : Journée d’études « Constructions diasporiques : communautés et territoires de la dispersion ». Université Lille 3. Maison de la Recherche. Salle F0.13. Y aller.

En savoir plus

Voir le site internet du Centre de recherche Halma-Ipel.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on RedditDigg thisBuffer this page

Lire aussi sur Insula :

Citer ce billet

Christophe Hugot, « Constructions diasporiques : communautés et territoires de la dispersion », Insula [En ligne], ISSN 2427-8297, mis en ligne le 30 mai 2012. URL : <http://bsa.biblio.univ-lille3.fr/blog/2012/05/constructions-diasporiques/>. Consulté le 27 avril 2017.