Filippo Coarelli à Lille 3 (suite)

Présentation de la conférence de Filippo Coarelli par Javier Arce.

Le mercredi 4 avril 2012, le Professeur Filippo Coarelli donne une conférence à Lille 3 ayant pour objet : « Substructio et Tabularium. Nouvelles recherches sur les temples du Capitole de Rome ». Nous avons sollicité Javier Arce, Professeur d’archéologie romaine à l’université Lille 3, de présenter Filippo Coarelli ainsi que le sujet de la conférence.

Filippo Coarelli à la BSA
Filippo Coarelli à la BSA

Christophe Hugot : Vous invitez Filippo Coarelli à donner une conférence à Lille 3. À quelle occasion est-il à Lille ?

Javier Arce : Le Professeur Coarelli vient à Lille 3 pour siéger dans le Jury de la thèse de Jérôme Bonnin consacrée aux « Horologia Romana. Recherches sur les instruments de mesure du temps à l’époque romaine. Étude typologique, urbanistique et sociale », dont la soutenance se tiendra le 5 avril prochain1. À cette occasion, nous avons invité le Professeur Coarelli à donner une conférence sur le sujet « Substructio et Tabularium. Nouvelles recherches sur les temples du Capitole de Rome ».

Il Foro Romano de F. Coarelli (Quasar)Ch. Hugot : Pouvez-vous nous rappeler qui est Filippo Coarelli ?

J. Arce : Le Professeur Coarelli est un des meilleurs spécialistes au monde de la topographie de Rome, et ses livres sur le Foro Romano (2 vol.), le Foro Boario et le Campo Marzo, ainsi que ses nombreux articles sur le sujet, sont un point de référence obligé pour toute recherche sur la capitale de l’Empire, aussi bien pour les archéologues que pour les historiens.

Ch. Hugot : Quel sera le sujet de la conférence de Filippo Coarelli ?

J. Arce : Sa conférence sera consacrée à la présentation d’une nouvelle hypothèse sur l’édifice imposant qui fut construit à l’époque de Sylla entre la colline du Capitole et l’Arx, identifié et connu dans tous les manuels comme le Tabularium (c’est-à-dire les archives de la cité). Le Professeur Coarelli présentera une nouvelle proposition et une alternative à cette identification traditionnelle. En se basant sur différents types de documentation, il proposera l’existence de trois temples (aujourd’hui disparus) situés au-dessus de la substructio correspondant à ce que nous identifions comme le Tabularium. Cette nouvelle lecture et interprétation, conforme aux recherches du Professeur Coarelli, toujours innovantes et audacieuses, représente une nouveauté unique qui soulèvera certainement des controverses et discussions.

Ch. Hugot : L’intérêt d’écouter Filippo Coarelli est également méthodologique.

Guide archéologique de Rome de Filippo CoarelliJ. Arce : Effectivement, il n’y a pas d’étudiant en archéologie auquel on ne recommande de consulter la Guida Archeologica di Roma de Filippo Coarelli, ouvrage traduit en français par notre collègue Roger Hanoune, qui fut MCF à l’université Lille 3 pendant des années, et qui a également été traduit récemment en anglais. Cette conférence sera une excellente occasion de connaître personnellement le Professeur Coarelli, de découvrir son style et sa méthode de travail, d’écouter ses arguments et de constater que dans la recherche archéologique, il est indispensable de connaître les monuments, la fouille, mais aussi la documentation historique pertinente qui peut être des plus variées : sources écrites, épigraphie, monnaies, religion et histoire. Seule la maîtrise de l’ensemble nous permet d’être des archéologues.

Infos pratiques

Conférence de Filippo Coarelli : « Substructio et tabularium : nouvelles recherches sur les temples du Capitole de Rome », le mercredi 4 avril à 17h00. Université Lille 3. Bâtiment B. Amphi G. Y aller.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on RedditDigg thisBuffer this page

Notes du texte

  1. La soutenance de thèse se déroulera le mercredi 4 avril à 14h00 dans la Salle I.1.2 (Bâtiment B). []

Lire aussi sur Insula :

Citer ce billet

Christophe Hugot, « Filippo Coarelli à Lille 3 (suite) », Insula [En ligne], ISSN 2427-8297, mis en ligne le 29 mars 2012. URL : <http://bsa.biblio.univ-lille3.fr/blog/2012/03/tabularium/>. Consulté le 25 avril 2017.