Grands mythes, petits formats

À propos des albums de Soledad Bravi et Nathalie Laurent, de la collection Loulou & Cie, parus à L’école de loisirs.

Inclassables volumes que ceux publiés par ce duo féminin, depuis 2007. Certes, la collection s’adresse aux petits : le format carré, les couleurs vives et les pages cartonnées font de ces livres de bons compagnons pour nos chérubins. Mais à y regarder de plus près, ces albums sont beaucoup sérieux qu’il n’y paraît.

Soledad Bravi et Nathalie Laurent

Soledad Bravi est un auteur prolifique, dessinant autant pour la presse que pour la jeunesse, en illustrant des romans ou en créant des volumes très hétéroclites, où dominent couleurs et plaisir des mots. On retiendra, à ce titre, des volumes tels que Quand le chat n’est pas là où sont illustrées, avec dérision, des expressions de la langue française, ou Le livre des cris qui présente une somme de vocables, souvent peu usités, mais démontrant, si nécessaire, la richesse et les nuances de notre langue.

Soledad Bravi s’est aussi associée à Nathalie Laurent qui écrit les textes de plusieurs albums.

Le Cycle épique revu et illustré

Quatre volumes, à ce jour, ont été publiés autour du Cycle épique : un album consacré à la fin de la guerre de Troie, Le cheval de Troie, et trois narrant des épisodes fameux du retour d’Ulysse : Le Cyclope, Éole, Circé et les Sirènes et La ruse d’Ulysse.

On soulignera tout d’abord la cohérence de ces quatre albums : à part la chevelure d’Ulysse qui varie légèrement du premier volume aux autres1, le graphisme et les couleurs donnent un sentiment d’unité qui permet aux enfants d’aller et venir dans ce monde, sans rupture.

Le dessin, très stylisé, participe bien entendu au succès de cette collection : sans prétention historique, le choix du dénuement évite les écueils d’une représentation trop caricaturale. Certes, dans le Cheval de Troie les baraques du camp grec évoquent davantage le Moyen-Age, tout comme une ou deux robes ; néanmoins, ces albums représentent avec bonheur de très nombreuses scènes que les enfants découvrent et les parents redécouvrent2.

Mais bien plus encore, les textes sont particulièrement soignés et pleins d’humour. Les auteurs signalent leur source3 et ne cherchent pas à broder sur ces motifs déjà bien élaborés. Les héros restent à la distance que leur donnaient les Anciens : ce sont pour nous de vrais compagnons de vie. Mais ce n’est pas dans un quotidien que nous les admirons. Seuls ces récits épiques nous intéressent.

Soledad Bravi et Nathalie Laurent ont réussi à transmettre dans ses petits albums, un véritable souffle épique qui emporte l’imaginaire, tout en gardant une distance salvatrice.

En savoir plus

  • Les ouvrages de Soledad Bravi et Nathalie Laurent sont édités par L’École des loisirs. La Bibliothèque centrale de l’université Lille 3 qui a un fonds de littérature jeunesse important possède Éole, Circé et les sirènes : d’après Homère [voir notice] ; Le cheval de Troie : d’après Triphiodore [voir notice] ; La ruse d’Ulysse : d’après Homère [voir notice].
  • Voir le site de Soledad Bravi (et son blog).
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on RedditDigg thisBuffer this page

Notes du texte

  1. Il s’agit de distinguer davantage Ulysse des autres personnages avec des cheveux plus clairs []
  2. Les scènes en mer, par exemple, sont vraiment réussies []
  3. Homère pour le Cyclope, Triphiodore, pour Le cheval de Troie []

Lire aussi sur Insula :

Citer ce billet

Marie-Andrée Colbeaux, « Grands mythes, petits formats », Insula [En ligne], ISSN 2427-8297, mis en ligne le 17 janvier 2012. URL : <http://bsa.biblio.univ-lille3.fr/blog/2012/01/grands-mythes-petits-formats/>. Consulté le 20 août 2017.