Actualité de l’Antiquité / 8

 Revue de liens.

Huitième petit tour d’horizon de l’actualité de l’Antiquité.

Crise et AAArchéologie

Colisée de Rome - © Ch. Hugot
Colisée de Rome – © Ch. Hugot

Le feuilleton italien se poursuit : alors que notre précédente revue de liens annonçait que des pierres du Colisée étaient tombées une fois encore, un nouvel épisode concerne la sauvegarde de ce monument. La restauration est en effet suspendue en raison des polémiques entourant le contrat de mécénat obtenu par le groupe Tod’s, « le roi du Mocassin », titre Le Point. Le journal note que, en attendant cette restauration, « les autorités vont instaurer un numerus clausus limitant à 6 000 le nombre de visiteurs dans le monument. Il y a 2 000 ans, c’étaient 75 000 spectateurs qui se pressaient dans l’amphithéâtre Flavien pour y voir combattre les gladiateurs. »

À Pompéi, l’administration du site vient de décider la fermeture au public de 13 villas, parmi les plus prestigieuses, faute là encore de financements pour les maintenir ouvertes. « Ces fermetures risquent de fragiliser encore la cité nouvelle de Pompei qui vit grâce aux 2 millions de visiteurs annuels » écrit le blog « Regards curieux » (Le Monde) dans un billet intitulé : les derniers jours de Pompei.

Le roi du Mocassin, à défaut de poser sa griffe sur le Colisée à Rome, pourra fouler l’Acropole d’Athènes. Les autorités grecques viennent en effet d’autoriser l’exploitation publicitaire de ses prestigieux vestiges et sites archéologiques, à commencer par l’Acropole d’Athènes, afin de financer leur entretien et leur surveillance. On trouve le même texte de l’AFP un peu partout dans la Presse, par exemple sur Cyberpresse. À défaut de pouvoir visiter Pompéi, on peut toujours aller voir des antiquités pompéiennes à … Taiwan, où le Louvre -décidément très exportateur de ses collections- prête des fresques, signale Focus Taiwan.

Google Earth et l’archéologie

Google EarthUne des solutions aux manques de financement ne serait-il pas de faire de la prospection archéologique sans bouger de chez soi ? David Kennedy, professeur à l’université d’Australie occidentale à Perth, a repéré des milliers de sites archéologiques inconnus en Arabie Saoudite en faisant ses investigations « à des milliers de kilomètres de là, sans avoir quitté son ordinateur » rapporte Écrans, un site du journal Libération, dans un article sur l’utilisation de Google Earth pour la recherche archéologique.

Google Earth est par ailleurs l’une des sources utilisées par le Global Heritage Network (GHN) qui se veut un système de surveillance et d’alerte consacré aux sites du patrimoine culturel en danger.

Le Scribe et le sphinx

Parmi les sculptures de l’Égypte ancienne, le scribe accroupi du Musée du Louvre est sans doute l’une des plus célèbres. Mais que savons-nous de la culture des scribes ? Sur son carnet de recherche Lieux de savoir, Christian Jacob a l’heureuse initiative de publier son rapport de la thèse que Chloé Ragazzoli vient de leur consacrer : Les artisans du Texte : la culture des scribes en Egypte ancienne d’après les sources du Nouvel Empire. Christian Jacob écrit : « Le projet de Chloé Ragazzoli est celui d’une histoire totale d’un monde lettré particulier, celui des scribes du Nouvel Empire, une période qui s’étend de -1500 à -1000, et où l’on trouve quelques grands noms de la civilisation égyptienne, comme Hatchepsout, Akhénaton, Toutankhamon, Ramsès ou Séthi. Cette histoire se base sur un corpus particulier, les miscellanées (23 manuscrits), mais aussi sur l’ensemble de la littérature du Nouvel Empire, qui en constitue l’horizon culturel et le contexte ». Comme le jury, nous en espérons une parution rapide. Signalons que le site du Louvre propose le scribe accroupi parmi les « Œuvres à la loupe ».

En Égypte, les autorités viennent d’annoncer que l’avenue des Sphinx de Louxor va être accessible aux touristes à partir de mars 2012, écrit Tourism-review. Pour retrouver les 2,7 km d’avenue processionnelle et les 670 Sphinx, écrivait Le Figaro en 2010, « il a aussi fallu exproprier des dizaines de familles, exilées sans ménagement dans un nouveau village, à une vingtaine de kilomètres du centre-ville ». Ce n’est certes pas encore suffisant pour constituer une allée processionnelle, mais c’est un bon début : un petit Sphinx vient d’être découvert dans une tombe étrusque de province de Viterbe (Latium) rapporte News network Archaeology.

 Varia archaeologica

En Grande-Bretagne, un « seau rouillé » se révèle être une rare pièce d’antiquité titrent les journaux français (voir par exemple les sites de L’Express, du Nouvel Observateur, de 20 Minutes, etc), reprenant l’article de « Mike Collett-White, Jean-Loup Fiévet pour le service français, édité par Gilles Trequesser ». Il s’agit de présenter la restauration d’un casque romain trouvé il y a près de dix ans dans un sanctuaire datant de l’âge de fer dans la localité de Hallaton, dans le Leicestershire.

Nous en avions parlé dans notre Actualité de l’Antiquité, les fouilles réalisées sur le tracé du Canal Seine-Nord-Europe offrent d’importantes trouvailles néolithiques et gauloises. L’émission « Le Salon noir » de France Culture vient de réaliser une émission sur  ce vaste chantier et en particulier sur la découverte de la Dame de Villers-Carbonnel.

Sexe

Le site internet du National Geographic diffuse la vidéo d’un entretien avec Patrizia Nitti, la directrice artistique du musée Maillol, à propos de l’exposition que le musée parisien réalise sur Pompéi. Présentant cette même exposition du Musée Maillol, Florence Évin, dans le journal Le Monde, s’interroge pour savoir à qui donc, à Pompéi, s’élevaient tous ces phallus. C’est vrai qu’ils n’y passent pas inaperçus et, rapporte la journaliste, une enseignante aurait même écrit au Ministre de la culture pour crier au scandale …

Thermae Romae
Thermae Romae

Cette enseignante devra éviter la visite du Musée de Lynn qui vient d’acquérir un pendentif romain représentant un phallus en or, écrit Lynn news. Ce pendentif a été retrouvé dans la commune de Hillington (Norfolk) il y a un an par un détecteur de métaux.

Les Japonais ont pu, quant à eux, s’offrir la réplique d’un phallus romain en achetant le quatrième tome de la série du manga Thermae Romae, véritable phénomène au japon (en tête des ventes en décembre). Cet objet, présenté sur le site Japandrop, est dessiné dans le tome 2 de la série. L’intrigue de ce manga est la suivante : Lucius Modestus, architecte romain en panne d’inspiration, découvre un passage à travers le temps qui le fait émerger au XXIe siècle, dans un bain japonais. Thermae Romae va paraître le 14 mars 2012 chez Casterman et donne lieu à un film dont on peut voir la bande-annonce sur le site officiel japonais.

Du côté des revues en ligne …

La revue In Situ, en ligne sur le portail de Revues.org, propose un numéro consacré aux patrimoines de l’enseignement supérieur. On peut en particulier découvrir un article sur la maquette de Rome de Bigot, qui a été également l’objet d’un billet d’Insula, un article traitant du Musée archéologique de la faculté des lettres de Bordeaux (1886) et un article présentant le projet de rénovation et de valorisation du Musée des moulages et les collections d’Art et d’Archéologie de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3.

… et des blogs

Le blog « Actualités de l’histoire », géré par Michel Deverge pour la revue L’Histoire, propose une revue de liens ayant trait aux épidémies antiques. Le lien au billet réalisé pour le blog Insula par Giorgos Sanidas sur Myrtis, la jeune athénienne et la peste de 429, y est en bonne place. Ce lien avait été ajouté par nous dans les commentaires au billet réalisé par Pierre Barthélémy sur le blog « Passeur de sciences » du journal Le Monde titré : « Quelle maladie a ravagé la ville d’Œdipe ?« . Ce billet résume les travaux de médecins grecs publiés dans le dernier numéro de la revue Emerging Infectious Diseases. Ceux-ci prétendent identifier la maladie qui est décrite dans l’Oedipe roi de Sophocle …

Sur un tout autre sujet, on lira avec grand intérêt le (très long) billet intitulé Bilan et perspectives du carnet « La question du latin » sur Hypothèses. L’auteur, Philippe Cibois, y résume son ouvrage à lire également en ligne : L’enseignement du latin en France. Une socio-histoire. « La question qui se posait était de savoir pourquoi l’on fait du latin dans l’enseignement secondaire ». Si l’avenir de l’apprentissage du latin en France dans le secondaire est sombre, on peut toujours aller se pendre … au jeu du pendu en latin. C’est sur le site locutio.net.

Pour information

Cette rubrique est composée d’articles glanés lors de notre veille informationnelle. Les liens ou les sujets abordés ont souvent été l’objet d’une citation sur notre compte Twitter. Depuis le mois de décembre, la BSA a ouvert un Scoop.it qui regroupe l’information que la BSA diffuse sur son site web, le blog, le compte Twitter et la base de signets Delicious.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on RedditDigg thisBuffer this page

Lire aussi sur Insula :

Citer ce billet

Christophe Hugot, « Actualité de l’Antiquité / 8 », Insula [En ligne], ISSN 2427-8297, mis en ligne le 20 janvier 2012. URL : <http://bsa.biblio.univ-lille3.fr/blog/2012/01/actualite-antiquite-8/>. Consulté le 25 juin 2017.