Universités, Bibliothèques et Learning Centres : nouvelle enquête

Le site de l’ADBU vient de mettre en ligne une enquête MISTRDADBU qui se veut un panorama complet des projets de constructions de bibliothèques et de Learning centres dans les universités françaises. Nous en livrons ici une synthèse alors que l’université Lille 3 est elle-même engagée dans la création d’un Learning Center.

41e Congrès de l'ADBU
41e Congrès de l’ADBU

Après la CPU, qui avait donné accès à un dossier concernant les enjeux et problématiques des Learning Centres, c’est l’Association des directeurs et personnels de direction des bibliothèques universitaires qui met en ligne une enquête réalisée avec la Mission de l’information scientifique et technique et des réseaux documentaires sur les projets de construction de bibliothèques et de learning centres en France. Il s’agit d’une version simplifiée d’un rapport d’étape présenté lors du 41e congrès de l’ADBU qui s’est tenu à Vannes en septembre 2011.

La synthèse est réalisée à partir des réponses données par quarante établissements universitaires, situés de Lille à Marseille, de Rennes à Strasbourg, mais également outre-mer, qui correspondent à 45 projets différents. Trois d’entre-eux concernent les trois universités lilloises, appelées à créer l’Université de Lille : les deux LC de Lille 1 et Lille 3 et une bibliothèque à Lille 2. On regrettera que ce pré-rapport ne distingue pas, dans ces projets, les « bibliothèques » des « Learning Centers » et, a fortiori, ce qui serait censé caractériser les unes par rapport aux autres.

Attention Travaux ! Les projets de bibliothèques ou de Learning Centres impliquent le plus souvent de créer de nouvelles constructions et/ou de réaliser des restructurations complètes de l’existant. Les projets sont évidemment de tailles diverses et les réalisations, quand une date butoir est donnée, s’achèveront entre 2011 à 2017. Les projets de LC lillois, comme la plupart des projets, devraient vraisemblablement voir le jour vers 2014/2015.

Dans 83% des cas, note le rapport, la Bibliothèque est à l’origine du projet. Dans la plupart des cas également, c’est la Bibliothèque qui pilote le projet. Parmi les effets déclencheurs des construction de bibliothèques et de learning centres sont cités l’effet des opérations Campus et les exemples internationaux. Le coût estimé par des projets très divers est évidemment très variable : de moins d’un million à quarante-cinq millions d’euros. Ce coût ne prend en compte que la construction (ce qui peut inquiéter pour le financement de l’équipement). 35% des projets ne sont pas encore financés. Quant ils le sont, évidemment, dans 18% des exemples, ce sont les Contrats de projet État-région qui financent l’opération. Mais d’autres subventions existent et peuvent également financer les opérations. C’est le cas du LC de Lille 3 : il est financé en partie par le CPER et, dans le cadre de l’opération Campus, de manière importante par la Région Nord-Pas de Calais qui assure la maîtrise d’ouvrage.

Les raisons de créer une Bibliothèque ou un Learning Centre sont multiples. Les professionnels évoquent d’abord un projet visant à améliorer la qualité de services existants (la Bibliothèque de Lille 3 date de 1973 et fut conçue pour des usages devenus parfois obsolètes) et à proposer de nouveaux services (plus modernes, prioritairement accès sur le numérique). Sont également évoqués les enjeux de soutien à la pédagogie, d’image des établissements dans un contexte de concurrence avoué, et de rationalisation, en particulier par l’apport de services : les plus cités étant la documentation, le numérique et le pédagogique. Notons que pour le pédagogique, il est plus fait mention d’une collaboration entre la Bibliothèque et la Pédagogie plutôt qu’une intégration de services. D’autres commodités sont souhaitées, plus ou moins originales : parmi les plus citées on signalera la présence d’une cafétéria, d’une librairie/papèterie, de possibilités d’impressions et de reprographie.

Des projets pour qui ? Le public visé par ces restructurations est le plus large possible. Ces projets sont souvent accompagnés d’une volonté d’élargissement des plages d’ouverture, en particulier en soirée ou lors des week-end. Ce qui pose évidemment le problème des financements et moyens humains nécessaires à l’ouverture de multiples services sur une période d’ouverture étendue.

Le rapport signale que de nouvelles compétences seront nécessaires à acquérir par les professionnels dans 72% des cas et liste celles-ci. Un accompagnement au changement est donc généralement prévu pour mener à bien les projets.

Pour en savoir plus

La version 1 simplifiée de l’enquête sur les projets de construction (26 pages). Cette enquête sera amendée en fonction des demandes complémentaires du Ministère. La construction et l’administration de cette enquête ont été confiées à l’ADBU et les résultats analysés par le cabinet Six et Dix. Voir le rapport.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on RedditDigg thisBuffer this page

Lire aussi sur Insula :

Citer ce billet

Christophe Hugot, « Universités, Bibliothèques et Learning Centres : nouvelle enquête », Insula [En ligne], ISSN 2427-8297, mis en ligne le 9 novembre 2011. URL : <http://bsa.biblio.univ-lille3.fr/blog/2011/11/universites-bibliotheques-learning-centres/>. Consulté le 20 juillet 2017.