Conférence de Jean-Claude Goyon

Pour clôturer la saison 2010-2011 des manifestations du Learning Center de Lille 3, le jeudi 19 mai 2011 à 18 heures se tiendra une conférence sur le thème « Du Nil au désert, faune et flore de la vieille Égypte », par Jean-Claude Goyon, Professeur émérite de l’Université Lyon 2.

« Du Nil au désert, faune et flore de la vieille Égypte »
par Jean-Claude Goyon, Professeur émérite de l’Université Lyon 2.

Papyrus (Ebers)
Papyrus (Georg Ebers, 1885)

Plus de trois millénaires durant, le paysage et le peuplement animal et végétal de la Vallée égyptienne du Nil ont subi un profond bouleversement sous l’effet des modifications climatiques et de l’extension de la présence et des activités humaines. Si le cadre géographique général n’a pas changé, ce n’est plus que dans ses lointains déserts orientaux que le pays actuel préserve encore quelques souvenirs de l’apparence originelle du milieu qui entourait les Anciens Égyptiens. Ils nous en ont transmis la mémoire par les images et l’écriture même de leurs textes. Les animaux et les plantes dont ils étaient familiers ont presque tous disparu de nos jours. Zones boisées et fourrés de papyrus ne figurent plus que dans les images du passé. En redécouvrant tout cela, c’est un mode de vie trop oublié qui se révèle. S’avançant parfois loin dans les savanes désertiques, les hommes d’alors savaient tirer parti de toutes les ressources d’une nature alors très riche, tirées de la chasse et de la capture de nombreuses espèces sauvages dont ils tentèrent longtemps la domestication. Il faut aussi se souvenir du caractère unique de l’étroite vallée du Nil égyptien recouverte quatre mois durant par les eaux de la crue d’été du fleuve. Sur celui-ci et ses rives, la pêche et la prise au filet de la sauvagine, le harponnage des hippopotames, étaient source abondante de nourriture. Ce temps de l’inondation libère l’habitant de la Vallée du devoir de cultiver la terre et le rend à ses coutumes de chasseur pêcheur. Les premiers égyptologues ont parfois méconnu cet aspect essentiel de la vie de la vieille Égypte. Mais, dès le début du XXe siècle, le savant français Victor Loret (1859-1946) montra la voie des recherches sur la flore et la faune pharaonique qui fondent toute notre connaissance actuelle sur un univers antique qui fascine nos contemporains.

Pour en savoir plus

Agenda : Conférence le jeudi 19 mai 2011 à 18 heures à la Salle des Colloques de la Maison de la Recherche de l’Université Lille 3. Entrée libre. Conférence suivie d’un cocktail.
Contact : learning-center.archeo.egypto [at] univ-lille3.fr

Voir sur Insula les activités et l’actualité du Learning Center de Lille 3.

Sur Victor Loret, on lira la notice très complète réalisée par Jean-Claude Goyon sur le site de l’INHA.

On trouvera une bibliographie des travaux de Jean-Claude Goyon dans les Hommages à Jean-Claude Goyon offerts pour son 70e anniversaire, textes réunis et édités par Luc Gabolde, (Bibliothèque d’étude, 0259-3823 ; 143) Institut français d’archéologie orientale, 2008 [Localiser l’ouvrage]

Crédits

L’image du papyrus est issue de l’ouvrage de Georg Moritz Ebers (1837-1898), Egypt : descriptive, historical, and picturesque, London, 1885.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on RedditDigg thisBuffer this page

Lire aussi sur Insula :

Citer ce billet

Christophe Hugot, « Conférence de Jean-Claude Goyon », Insula [En ligne], ISSN 2427-8297, mis en ligne le 7 mai 2011. URL : <http://bsa.biblio.univ-lille3.fr/blog/2011/05/conference-de-jean-claude-goyon/>. Consulté le 26 juin 2017.